Forum rpg fantastique. Ecrivez votre histoire et entrez dans l'histoire!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite des Commerces. [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elwyn Elethiel

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 24
Localisation : Dans ton... Nez ! XD

MessageSujet: Visite des Commerces. [Terminé]   Mer 8 Sep - 17:58

    Le soleil me brûlait la peau, tandis que je continuais ma progression dans le Quartier Marchand. Par une chaleur pareille, peu de commerces étaient ouverts. Les vendeurs avaient sûrement profité de cette belle après-midi pour prendre congé et faire la sieste. Je sentais les rayons sur ma peau fragile, et me demandait comment j'avais pu sortir sans me protéger. Je ne portait qu'une tenue courte légère, voulant profiter pleinement de cette journée magnifique, mais je commençais à regretter. Il n'y avait que depuis peu de temps que je pouvais sortir dehors à ma guise, et mon teint n'avait pas encore l'habitude ce soleil incandescent. Je flânais dans les ruelles, m'arrêtant ci et là pour admirer tel vêtement, tel parchemin, telle arme... Il me fallait une nouvelle canne. La mienne, accrochée à mon sac à dos, portait de nombreuses entailles, souvenirs des monstres que j'avais dû affronter avant d'arriver ici. Il ne représentait qu'un danger mineur, mais ma magie mal entraînée ne m'était contre eux d'aucune utilité. J'avais donc bataillé avec ce long bâton de bois que je chérissais tant. Mais les temps avaient changés, et, bien que encore faible, je pouvais me permettre d'utiliser une petite partie de mon pouvoir.

    Perdue dans mes pensées, j'arpentais sans le voir les rues du Quartier, les yeux rivés sur le sol. Je stoppai net quand je faillis percuter un homme d'une carrure imposante, qui me dévisageai curieusement. Je levai les yeux vers lui, et m'excusai. Il était beaucoup plus grand que moi - je lui arrivais au nombril -, mais sur son visage on pouvait lire une profonde sagesse. Il m'apparut tout de suite comme un homme généreux qui donnerait son or pour les autres. Je n'en savais rien, certes, mais me fiais néanmoins à cette forte impression que je ressentais jusqu'au fond de mes entrailles. Il me fit un sourire, dissimulé sous sa barbe brune, puis un clin d'oeil. Il avait environ la trentaine.


    - Bonjour Mademoiselle, que puis-je faire pour vous?

    Je ne compris pas tout de suite où il voulait en venir. Je ne répondis pas, mais jetai un coup d'oeil derrière lui. Sur des étalages, étaient alignés de nombreux chapeaux, quelques ombrelles, des capes, et de grands foulards. Il était marchand. Donc, je m'étais trompée. Il n'aidait pas les pauvres, mais vendait de la marchandise à un tarif exorbitant. Comme tous les commerçants, d'ailleurs...

    - Mademoiselle? Je vois que le soleil fait des ravages sur votre jolie peau. Je vous conseille un foulard ou une ombrelle, pour vous protéger.
    - Je suis désolée, monsieur, mais je n'ai pas les moyens. Je ne fais que regarder.

    Il parut dépité, mais je n'en avais cure. Je me sentais trahie et stupide. J'avais encore accordé ma confiance trop vite. Avais jugé sur la première apparence, la première impression. Quelle sotte! Depuis que j'avais perdus mes deux seuls amis, ceux que je considérais comme ma famille, j'avais cette fâcheuse tendance à me raccrocher à la première branche que je tenais sous la main. Et comme toutes les fois, j'avais été déçue, humiliée. Personne n'avait la gentillesse d'Ari, la naïveté de Mia. Personne. Les rares personnes sur qui j'avais un avis favorable ne répondaient pas du tout à mes attentes, et ne faisais que profiter du fait que j'étais une jeune fille perdue, désemparée, seule. Ils n'étaient pas sincères. En tout cas, cette mésaventure m'avait mise à cran, bien que le pauvre homme n'y était pour rien. C'était ma faute, à moi seule. Je le regardai droit dans les yeux. Je portais peut-être une tenue qui pouvait me faire paraitre comme riche, mais je ne l'étais pas du tout. C'était juste un vêtement que j'avais emportée de l'orphelinat. Le marchand rougit lorsqu'il croisa mon regard, puis bégaya.

    - Je, je, je... Je suis désolée Mademoiselle. Vous savez, c'est ma femme qui fixe les prix, et... Je lui ai déjà dit que c'était trop cher pour les personnes qui étaient dans le besoin, mais elle s'en fiche. Il n'y a que les riches qui l'intéressent... Alors, quand j'ai vu votre robe, j'ai crus...
    - Je comprends. Je suis désolée, monsieur, mais cette "robe", elle date d'une période, où, effectivement, j'avais ce que je voulais. Ce n'est plus le cas. Au revoir.
    - A... Attendez! On peut peut-être s'arranger.


    Je déglutis difficilement. Les pactes, j'en connaissais quelque chose. Je posai un regard interrogatif sur ses yeux sombres. Mon cou me faisait mal, à force d'avoir la tête levée vers le haut. Mais pourquoi étais-je si petite?

    - Oui? De quelle manière?
    - Je vous offre ce foulard, mais vous ne parlez pas de tout cela à ma femme, c'est d'accord?
    - Vous demandez mon silence pour cet échange?!

    Finalement, ma première impression était fondée... Le commerçant acquiesça, me tendit le foulard, et après plusieurs remerciements, je continuais ma promenade. Le tissu était de couleur bleue, frais, léger, et me protégeait des rayons du soleil. Il refroidissait ma peau brûlante et rouge, et disposé sur mes épaules, apportait une touche supplémentaire à ma robe blanche. J'avais conscience, que, en m'habillant d'une tenue au dessus du genou, je ne ferais qu'attirer les regards mécontents des autres femmes, et celui des hommes, mais je m'en fichais. Hors de question de sortir avec quelque chose de long par un temps pareil. Je me contentais d'ignorer les regards tournés vers moi.

    Pendant une dizaine de minutes, je marchai tranquillement, regardant de chaque côté des ruelles à la recherche d'une échoppe ouverte, mais n'en vis aucune. Tout le monde était en train de faire la sieste, ou de faire un tour sur les Côtes... J'étais quasiment la seule à me balader dans cette zone de Ménéa. Peu de femmes avaient eut la même idée que moi. J'arrivai dans une impasse, et me préparai à faire demi-tour, lorsqu'un bruit soudain attira mon attention. Une sorte de hennissement. Intriguée, je m'approcha du lieu d'où provenait le bruit en question. Un ranch, d'après ce que je pus en observer. Des chevaux. Des tas de chevaux, tous alignés dans des box. J'en restai bouche-bée. Les seuls chevaux que j'avais vu de toute ma vie étaient ceux de l'orphelinat, et nous nous contentions de les observer de loin. Profitant de cette occasion, je m'en approchai doucement. Je n'avais pas peur. J'étais juste anxieuse. Après tout, je ne connaissais rien de leur comportement... Mon regard fut tout de suite porté vers une jument blanche, à la crinière étincelante. J'allai jusqu'à son box, et lui caressai le museau. Il était doux. Je fixai ses yeux sans rien dire, le coeur bouleversé. Qu'elle était belle! Je regrettai de ne pas avoir les moyens de l'acheter. Elle était magnifique, et j'avais tout de suite senti que nous étions fait l'une pour l'autre. Le lien était déjà établi. Une voix près de moi me fit sursauter.

    - C'est une perle, mais personne ne veut d'elle parce qu'elle a les yeux décolorés. Ça porte malheur.
    - C'est stupide...

    Plongée dans le regard de l'animal, je n'avais pas senti l'inconnu s'avancer. Je sursautai, seulement après avoir réalisé que je lui avais répondu. Je me retournai vivement, et dévisageai le nouveau venu.

    - Tu as tout à fait raison. Je suis le maître d'écurie, enchanté.

    Il me sourit d'un air bourru et me tendit une main énorme. Je la serrai sans hésiter. Heureuse d'avoir trouvé quelqu'un avec qui partager cette passion que je venais de me découvrir, j'en oubliais toute la méfiance qui m'enserrait le coeur il n' y avait pas si longtemps. Le baratin dans lequel je ne devais pas tomber, les gens profiteurs... J'oubliais tout. Mon esprit n'était connecté que pour cette jument blanche et son maître. Au bout d'une heure qui passa à la vitesse de la lumière, le vendeur me laissa seule avec la pouliche. Je savourais cet instant de liberté.


Dernière édition par Elwyn Elethiel le Sam 15 Jan - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunsay l'écarlate

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Jeu 7 Oct - 13:34

Oublier les provisions sur les toits ... C'était vraiment le genre de chose idiotes qui avait tendance à m'arriver. C'est en marchant que je me suis souvenu de la scène. En appelant depuis le toit Seich, l'homme rencontré un peu plus tôt, j'avais déposé sur le bord le sac contenant la viande séchée qui était destinée au voyage. Quand tout cela m'étais revenu en tête, je m'étais mis en route pour la dite parcelle de toit mais sans succès. Un animal errant devait avoir trouvé avant moi la victuailles et s'en donnait surement à coeur joie. Ce n'était pas vraiment que l'argent était un problème pour moi, les dépenses n'étaient pas vraiment mon truc. Du temps où je travaillais pour la garde, étant logé sur place, mes dépenses se résumaient à acheter un peu de nourriture, mon service étant le "loyer" pour le logement que m'offrait généreusement la garde dans les quartiers prévu à cet effet. Non c'était plus la nécessité de retrouver le marchand dans la masse et surtout de retrouver cette foule houleuse qui me dérangeait le plus. Une fois rendu devant l'étal, plus personne. Même les étoffes qu'il avait posé sur la table pour proposer la viande avaient disparus.

* Me voila bien ... Il va falloir que je trouve un autre marchand dans tout cette agitation ... Un qui soit encore ouvert de préférence ... *

En effet, en regardant sur ma droite et ma gauche, je pouvait voir plusieurs étals laissés à l'abandon, vide de toute marchandise. Sur ma gauche justement une personne attira mon attention. Elle portait une robe blanche qui reflétait les rayons du soleil et le foulard bleuté qu'elle plaçait maintenant sur ses épaules m'avait interpellé quand elle l'avait levé légèrement au dessus de sa tête pour l'enfiler, un peu comme quelqu'un agitant un drapeau. Parmi la foule sombre, cette jeune fille semblait irradier tant le soleil venait frapper le blanc de sa robe et de sa peau. C'était d'ailleurs étrange, en regardant autour de moi, même les femmes les plus coquettes avaient la peau plus coloré que cela. Elle n'était donc que de passage ... ? Je suivait sans m'en rendre compte la jeune femme, oubliant par la même occasion ce pour quoi j'étais venu plus tôt. Un peu comme un insecte irrémédiablement attiré par une lumière intense en pleine nuit. Elle bifurqua alors dans une petite ruelle et arrivant au dernier mur, elle se stoppa un moment avant de s'avancer vers une écurie. Je la regardais du coin de la rue, le dos appuyé contre le mur pendant de longues minutes. Même l'homme qui était venu le voir un peu plus tôt, surement un palefrenier, avait laissé la jeune fille en admiration devant ses bêtes. Je trouvais cela étrange: elle restait là, sans bouger depuis bientôt plus d'une heure, à regarder fixement quelque chose dans l'écurie. Je me rapprochais doucement d'elle pour voir ce qu'elle regardait avec tant d'admiration. une belle jument blanche se trouvais devant elle. Son poil brillait sous les quelques rayons qui entraient dans l'écurie.

" C'était donc ça que tu regardait avec tant d'insistance ... "

Je venais de me rendre compte de la bourde que je venais de faire. En effet, je l'avais suivis sans aucune raison qui soit vraiment valable et on ne pouvait pas dire que ma vestimentaire laisse présager que je soit totalement pacifiste. De plus, je me trouvais presque assez près pour carrésser moi même la jument qu'elle regardait. Je me reprenais alors le plus rapidement pour ne pas effrayer la jeune femme, après tout je portais mon sabre à la ceinture. La jeune fille c'était retournée en entendant ma voix et ne semblait plus aussi détendue.

" Désolé de t'avoir surprise ... Je me demandait juste ce que tu pouvait regarder avec autant d'insistance ... "

Je ne pouvais pas vraiment lui dire la vraie raison de ce qui m'avais poussé à arriver ici. En réalité je n'avais même pas réagis à ce que je faisait, me laissant porter par les mouvements de mon corps. Déjà qu'elle ne semblait pas très rassurée, je n'allais quand même pas l’effrayer plus sur mes intentions.

" En y regardant de plus près, c'est vrai que c'est une belle monture ... Même si à cause de ses yeux peu de cavaliers voudrons d'elle ... "

J'avais commencé à caresser la jument de ma main droite, la gauche étant gantée d'acier, tout en souriant à l'équidé qui nous faisait face. Cette jument avait quelque chose d'apaisant dans le regard: on n'y voyait aucune crainte des étrangers mais aucune agressivité non plus; Un regard comme remplis de douceur et de gentillesse. Avec tout cela j'en oubliais les bonne manières. Je me tourna vers la jeune fille, et me redressant un peu - réflexe de la garde que j'avais du mal à perdre - je commençais à me présenter.

" Sun ... Je suis Sunsay Higure ... Ravi de faire ta connaissance ... "

Je lui avais tendu la main à la fin de ma présentation. Décidément, j'avais même failli donner mon matricule de la garde. Il faut dire, il y a peu, j'étais encore un des leurs et j'avais grandi dans cet esprit. Ce sont des réflexes qui sont durs à perdre, même pour un tire au flanc comme moi ...

[ HRP ] Désolé pour l'attente ^^' [ /HRP ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwyn Elethiel

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 24
Localisation : Dans ton... Nez ! XD

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Ven 8 Oct - 17:44

    La jument me fixait de ses yeux bleus clair, et je soutenais ce regard insistant. Mon coeur était inondé d'une joie pure et simple. Je me sentais proche de cet animal, comme si un lien s'était déjà établi entre nous... Un lien presque magique. Son poil blanc si soyeux brillait à la lueur des rayons du soleil, la rendant encore plus belle, encore plus lumineuse.

    - C'était donc ça que tu regardait avec tant d'insistance ...

    Je sursautai. Une voix masculine résonna dans mes oreilles. Peut-être le palefrenier ? Je me retournai vivement pour me retrouver face à... Un homme. Un homme qui portait une arme. Je tournai la tête, à la recherche de ma canne de bois. Elle était appuyée contre un mur situé à un pas de l'endroit où j'étais actuellement. J'hésitai à la prendre. Après tout, peut-être n'en avais-je pas besoin? Je restai tout de même vigilante et sur mes gardes.

    - Désolé de t'avoir surprise ... Je me demandait juste ce que tu pouvait regarder avec autant d'insistance ...

    J'haussai un sourcil. Le tutoiement, déjà ! Mais qui était ce type? Et pourquoi se trouvait-il ici? M'avait-il suivi? Tant de questions que je ne posais pas. Je me contentais seulement de le fixer de haut en bas. Il reporta son attention sur la jument. Ma jument. Je n’appréciais pas du tout la façon dont il me regardait, et regardait l'animal. J'en étais presque jalouse. De quel droit s’incrustait-il de la sorte? Et surtout, de quel droit caressez-t-il la jument, alors que j'étais arrivée la première? Je fulminai intérieurement.

    - En y regardant de plus près, c'est vrai que c'est une belle monture ... Même si à cause de ses yeux peu de cavaliers voudrons d'elle ...

    Je ricanai intérieurement. Que connaissez-t-il au chevaux? Il aurait put très bien entendre la conversation entre le maître d'écurie et moi. Après tout, j'ignorais depuis combien de temps il se tenait à une distance respectueuse de moi... Cette fois-là, j'étais décidée à répondre quelque chose. Mais, avant que je trouve quelque chose d'intelligent et de froid à dire, il m'avait devancé.

    - Sun ... Je suis Sunsay Higure ... Ravi de faire ta connaissance ...

    Un nom. Je pouvais enfin en mettre un sur son visage. Il n'était pas trop tôt. Je me calmai un peu.

    - Elwyn, Elwyn Elethiel. Enchantée.

    J'avais modéré mon envie de lui claquer une réplique cinglante dans le visage, c'était déjà ça... Et j'avais su répondre d'un ton calme et posé. Pourtant, la colère qui bouillonnait dans mon sang menaçait d'exploser. Je respirai un bon coup, histoire de ne pas trop rougir... Ma canne était hors de portée pour l'instant, je fis donc un petit pas de côté afin de m'en approcher. Il était préférable de ne pas la prendre tout de suite... En espérant que je n'aurai pas à m'en servir...





[HRP/ Pas grave, t'inquiètes pas. Au moins, il y a de la qualité... Par contre, vraiment désolée, ma réponse est très très très très très très très (etc) courte.\HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunsay l'écarlate

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Ven 8 Oct - 21:29

" Elwyn, Elwyn Elethiel. Enchantée "

La jeune femme m'avait répondue et je pouvais enfin mettre un nom sur celle que j'avais suivie depuis peu. Je ne pouvais décemment pas lui expliquer la vrai raison de ma présence ici, cela pourrait paraître très louche alors que cela m'étais déjà arrivé plusieurs fois avec des personnes ou des animaux qui m'intriguaient, sans pour autant avoir une raison mais par simple interrogation sur ces derniers. Je m'enfonçait un peu plus dans l'écurie, passant devant les autres chevaux encore dans leurs boxes. La plupart d'entre eux portaient une robe plus dans les tons châtains ou chocolat, ce qui faisait encore plus ressortir la jument parmi ses pairs. Il n'y avait qu'à regarder les bêtes qui étaient ici pour voir que celui qui s'occupait d'eux le faisait bien.Je m'adressais maintenant à Elwyn tout en caressant le haut du front d'un autre équidé qui se trouvait un peu plus profondément dans l'écurie.

" Tu semble aimer les chevaux ... Personnellement, je n'ai jamais bien su les monter ... C'est un peu pour cela que je faisait partie de la garde à pied ... "

Je gloussait tout en passant ma main derrière ma tête. C'était plus que vrai, tout ce que je connaissait de la monte, c'était les douleurs que j'avais éprouvés durant les premiers entraînements. Bizarrement, Je ne tenais en selle que quelques minutes avant de m'écrouler de tout mon poids contre le sol. Le pire cavalier que la caserne ait connu à ce que disaient mes instructeurs. Enfin sur ce point j'étais également celui qui était le plus insubordonné, irrespectueux et bordélique que la caserne n'ait jamais connu. C'est pourquoi quand j'entendais ces paroles de la bouche de mes supérieurs, j'avais peine à croire à leur véracité, le dos contre le sol et ma monture que je regardais, tête en bas, galoper un peu plus loin. Rien que d'y repenser, mon dos me chatouillait. D'ailleurs, mon dos je l'avais tourné à la jeune femme qui était avec moi, tout en continuant à lui parler sans même savoir si elle m'écoutait toujours.

" Et sinon ... Tu est venue pour quelque chose de spécial dans cette ville ... ? Enfin ... Si ce n'est pas trop indiscret bien sur ... "

C'était plus pour détendre l'atmosphère qu'autre chose, n’ayant trouvé que ce sujet de conversation pour détourner du pourquoi le jeune homme était présent ici. C'était plutôt bête en plus car avec cette petite balade, il n'avait pas ce pour quoi il était revenu au marché. Mais de toute manière, il n'était pas à un jour près ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwyn Elethiel

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 24
Localisation : Dans ton... Nez ! XD

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Jeu 28 Oct - 13:35

    Ma canne obsédait mes pensées. Je ne savais si je devais la prendre ou la laisser de côté. En cas d'attaque, je pouvais toujours utiliser ma magie, mais si cet homme était aussi un Elémentaliste, j'étais cuite. Mais il ne fit rien, aucun geste suspect. Il s'avança dans l'écurie, passant entre deux rangées de box, où étaient logés des chevaux aux robes davantage dans les tons foncés que blancs. Ce qui faisaient ressortir ma jument au milieu de ces confrères. J'en étais heureuse. Je scrutai ses grands yeux bleus, oubliant complètement la présence du dénommé Sunsay. J'étais complètement effacée, perdue dans le regard de cette belle pouliche.

    - Tu semble aimer les chevaux ... Personnellement, je n'ai jamais bien su les monter ... C'est un peu pour cela que je faisais partie de la garde à pied...

    Sa voix masculine me fit sursauter. Je le regardai, surprise, ne sachant que dire. Il gloussa, et se passa la main dans les cheveux. Et moi, je restais là, silencieuse, comme une idiote. Il me tournait le dos, et même si ce geste était très malpoli, j'en étais satisfaite. Au moins, il ne me voyait pas désemparée. Je me jurai de l'écouter, d'essayer de me concentrer sur la discussion, même si elle ne m'intéressait pas du tout. Je ne voulais pas d'ennui. Il se plaignait, alors qu'au moins, lui, avait pu approcher de ces animaux fabuleux. Enfants, à l'orphelinat, on nous interdisait toujours de les approcher. Et jamais nous n'avions osés désobéir. Seuls les riches dignitaires pouvaient les approcher, les monter, les caresser, les panser. Nous, nous les regardions de loin, les yeux pleins de rêves.

    - Et sinon ... Tu es venue pour quelque chose de spécial dans cette ville ... ? Enfin ... Si ce n'est pas trop indiscret bien sur...

    Non, bien sûr que non. C'est les vents qui m'avaient poussé ici, et je ne cherchais plus rien depuis la mort de mes deux seuls amis. Plus rien. Je n'avais plus de joie de vivre, et je n'aspirais qu'au repos éternel, moi aussi. Mais j'avais une mission à accomplir. Venger ceux qu'on m'avait dérobé, par tous les moyens possibles. Empêcher ce monstre de faire du mal à d'autres innocents. Mais ça, je ne pouvais le révéler. Je n'étais arrivée à Ménéa que par hasard, et ma joie fut immense quand je découvris où j'étais. Une grande ville, parfaite pour dénicher de petites informations utiles.

    - Non, je suis arrivée ici par hasard.

    Ma réponse fut brève et floue. Hors de question de raconter ma vie privée à un parfait inconnu. Et si il était envoyé par cet homme ? Autant être prudente, si je ne voulais pas finir comme Mia et Ari. Sunsay me tournait toujours le dos, je laissai donc couler mes larmes. Que de bons souvenirs anéantis par ce tueur néfaste ! J'ignorais tout de ces motivations, mais je m'étais jurée de les découvrir. Coûte que coûte. Et cet individu qui me parlait pourrait m'être bien utile... Mais je ne tentai rien pour le moment. Lentement mais sûrement. Je caressai encore une fois le doux museau de la jument blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunsay l'écarlate

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Ven 29 Oct - 16:34

Le soleil commençait à dépérir, laissant sur le sol des traînées rouge orangées et allongeant les ombres de la ville. Le soir allait tomber dans quelques heures et il était peu probable que les marchands ne s'attardent trop longtemps sur leur étals, car même si Ménéa reluisait le jour, dans l'obscurité de la nuit, les membres de la garde avaient de quoi s'occuper pour préserver la sécurité de ses citoyens. Et je savais de quoi je parlais. Une fois l'ombre de la nuit ayant recouverte la ville, les malfrats en tout genre en profitaient pour sortir de leurs planques respectives et instaurer leur loi dans les ruelles. Je commençais à me dire que j'allais devoir dormir sur place, un soir de plus, n'ayant pas tout ce que j'avais prévu pour le voyage. Alors que je réfléchissait à tout cela, la jeune femme prit la peine de répondre à ma question.

" Non, je suis arrivée ici par hasard."

Jolie manière d'éluder la question sous-entendue, en ne s'étalant pas sur la raison de son voyage, même si ce n'était peut être pas voulu. Elle répondait de manière polie, sans pour autant en révéler trop sur elle, après tout, je venais juste de la rencontrer. Mais je pouvais amplement le comprendre, chacun a un passé que l'ont voudrait oublier, voire même qu'il n'ait jamais existé, que tout ceci n'ait été qu'un mauvais rêve. Je me retournais alors pour l'informer de ce qui se passait dans la capitale une fois que la nuit s'était installée.

" Tu sais, cette ville deviens moins sure la nuit ... Si tu compte rester ici un moment, il va falloir que tu trouve un endroit où dormir. Si tu veux je peut te conseiller une petite auber ... "

Je m'étais retourné et avais vu une larme couler le long de sa joue. C'était étrange, elle semblait heureuse jusqu'alors, et maintenant des larmes coulaient sur ses joues. Je ne savait pas trop comment réagir, la vie que j'avais menée m'avait surtout préparé au combat, pas à déchiffrer les réactions des gens. Je m'étais donc contenté de marquer une pause avant de continuer, proposant mon aide dans la possible résolution d'un quelconque problème.

" ... ge qui est pas trop chère et les chambres sont plutôt confortables. Et si tu a des questions ou un problème n'hésite pas, je suis depuis un moment dans cette ville je pourrais peut être te renseigner ... "

De toute manière, cette petite balade avait retardé son voyage alors je n'étais plus à un jour près. De plus, l'avoir vue la larme à l'oeil, me poussait à vouloir l'aider ... Même si je n'avais aucune idée de ce qui m'y poussais, j'avais juste le sentiment qu'elle avait besoin de mon aide ...

[ HRP ]C'est un peu court désolé ^^' [ /HRP ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwyn Elethiel

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 24
Localisation : Dans ton... Nez ! XD

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Mer 3 Nov - 15:33

    Le soleil se couchait lentement, et j'admirai le ciel, dont les teintes roses et orangées me rendaient nostalgique. Les quelques échoppes ouvertes allaient sûrement bientôt fermer, et je ne savais où coucher. Comment allais-je faire pour vivre dans une ville pareille ? C'était trop grand pour moi, n'ayant pas le sens de l'orientation. Le soir tombait, lentement mais sûrement, et dans quelques heures il ferait totalement noir. Je devais me dépêcher. Peut-être que ce Sunsay pourrait me montrer une auberge ou un coin où je pourrais passer la nuit. Mais je ne voulais rien lui devoir. Ni à lui ni à personne d'autre. Je ne voulais pas qu'on m'aide. Aussi je ne demandai rien. Les seuls à qui je demandais des services étaient mortes. Mia et Ari... Comme j'aurai aimé les voir en ce moment... Si j'avais su les protéger, rien de tout cela ne se serait passé. Je continuerai à vivre dans cet orphelinat, avec eux, et je serai heureuse, très heureuse, malgré les souffrances et les privations de ce lieu où j'avais passé mon enfance. Si j'avais su... Je ne serai pas dans la rue en ce moment.

    Mais je n'ai pas su. Et je regrette. Oh, mais je regrette tellement ! L'homme me tournait toujours le dos, et je laissai donc couler une petite larme sur ma joue, une larme de tristesse, de nostalgie. Une seule larme, mais qui représentait toute la tristesse et toutes les douleurs que mon coeur enduraient. Une seule... Et c'est au moment où cette larme quittait mon oeil bleu que Sunsay prit la parole.


    - Tu sais, cette ville deviens moins sûre la nuit... Si tu compte rester ici un moment, il va falloir que tu trouve un endroit où dormir. Si tu veux je peux te conseiller une petite auber...

    Il se retourna une nouvelle fois vers moi, au moment où cette fichue larme traçait sur ma joue une traînée humide longue et régulière. Il marqua un pause soudaine dans sa phrase, et j'en conclus qu'il l'avait vue. Cette perle transparente qui dévalait mon visage. Je baissai les yeux, essayant de cacher mes yeux trempés, mais trop tard. De toute façon, il l'avait déjà remarqué. Mon coeur cessa de battre. Il continua, ne laissant rien parraitre, mais au fond de moi, je m'en voulais d'être si faible...

    - ...ge qui est pas trop chère et les chambres sont plutôt confortables. Et si tu as des questions ou un problème n'hésite pas, je suis depuis un moment dans cette ville je pourrais peut être te renseigner...

    Comme je l'ai déjà mentionné, je ne voulais pas avoir de dette envers lui. Mais je n'allais pas dormir dehors, tout de même. Surtout si la ville était "moins sûre la nuit". Je séchai donc rapidement mes larmes, referma mon visage et redressa la tête. J'espérais qu'il n'allait pas remarquer que ce masque de glace n'était qu'une couverture, un leurre por cacher mes vrais sentiments.

    - Si vous vous proposez de la sorte...

    A mon tour, je marquai une légère pause. A vrai dire, je ne savais quoi répondre. Je suppose qu'un "merci" aurait fait l'affaire, mais je n'avais pas le courage de prononcer cet ultime mot, pourtant si simple. Je n'hésitai qu'une seconde, et reprit aussitôt, choisissant bien mes mots, et parlant le plus compréhensiblement possible. Dans mes leçons d'éloquence, prises à l'orphelinat, on m'avait appris que parler calmement est la meilleure façon d'obtenir ce qu'on désire. Je ne pensais pas que ce savoir m'allait être utile un jour, mais maintenant, je me félicitai d'avoir toujours été une élève attentive.

    - Ce serait avec plaisir que je me laisserai guider vers cette fameuse auberge.

    J'espérais ne pas en avoir trop fait. Ce Sunsay, qui me tutoyait, parlait simplement. De quoi devais-je avoir l'air avec mes manières de fausse aristocrate ? D'une idiote. Voilà. Mais, malgré cela, je m'effoçait de toujours rester la plus polie possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunsay l'écarlate

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Ven 5 Nov - 0:42

Elwyn avait accepté mon offre et, après lui avoir laissé le temps de faire ses adieux à la jument qui semblait tant l'intéresser, nous nous étions mis en route, m'efforçant de marcher à peine un peu plus devant elle, juste assez pour montrer le chemin, mais sans pour autant paraître totalement distant. C'était une autre manie que j'avais hérité de la garde, une marque de respect à ce qu'ils disaient. À l'époque, je n'y avait pas plus prête attention que ça mais j'avais remarqué par la suite que les gens se sentaient un peu plus alaises, ils n'avaient pas l'impression d'avoir été arrêtés ou escortés. De toute manière, aujourd’hui c'était plus par réflexe inconscient que j'agissait de la sorte.

Heureusement pour moi, l'auberge en question se trouvait proche de la grand place, dans une rue large et dégagée. Mon étrange présence n'avait pas besoin d'être renforcée par un endroit peu rassurant. Après un peu de marche, l'établissement nous faisaient face. La façade d'un blanc immaculé qui prenait peu à peu les colorations de la nuit tombante, était par endroit rompue par des plantes décoratives qui retombaient depuis le pot où elles étaient plantées, alors que deux lampes à huiles avaient été accrochées à côté de l'entrée. Je poussais la porte avant d'inviter la jeune femme à entrer. L'intérieur était bien plus lumineux que l'extérieur, orné de bougies et autres lampes sur les murs et au dessus du comptoir. Au son de la clochette de la porte, un homme bien portant avait relevé la tête, alors qu'il continuait à briquer le bois du comptoir.

" Sunsay ... ? Qu'est ce que tu fait ici ... ? Tu n'était pas sensé partir aujourd'hui ... ? "
" Oui ... euh ... disons c'est compliqué ... Enfin bref ... Cette jeune fille s’appelle Elwin et elle aura surement besoin d'une chambre, après pour combien de temps le mieux c'est de voir avec elle ... "

L'homme se mit à rire de bon coeur. C'était l'un des amis que je m'étais fait à la longue. il faut dire que j'avais passé quelques unes de mes pauses à boire un verre sur place, pendant que le tavernier me renseignait un peu sur les rumeurs du coin. De mon côté, je transmettait ce qui me semblait important à la garde, accélérant un peu le processus.

" Ah la la ... Tu peux pas t’empêcher d'aider les gens que tu rencontre ... La garde peut te reprocher tout ce que tu a fait, mais ils peuvent pas te retirer ça ... "

Je me frottait frénétiquement l'arrière de la tête. Il était vrai que la garde m'avait reproché pas mal de choses, surtout dans ma façon de prendre les ordres qu'on me donnait ou comment je traitais mes supérieurs.

" Je suppose que tu prendra une chambre aussi ... ? "
" Ah ... ? Ah oui ! J'avais totalement oublié que je pouvais pas vraiment rentrer chez moi ... "

Le fait que j'ai rendu les clés de l'endroit où j’avais habité le temps de mon service chez la garde, m'étais totalement sorti de l'esprit et je n'avais effectivement pas pensé qu'en changeant le jour de mon départ, cela m'obligerais à trouver un endroit pour dormir en attendant le lendemain. Pour le coup, sans cette rencontre, il en serais surement rendu à dormir dans un arbre où tout autre endroit improvisé sur le moment. Je remerciait alors intérieurement Elwin d'avoir attiré mon attention sur elle, même si cela n'avait pas été intentionnel, m'évitant par la même occasion une nuit plutôt froide à passer dehors ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwyn Elethiel

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 24
Localisation : Dans ton... Nez ! XD

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Sam 8 Jan - 13:21

    Le prénommé Sunsay marchait à quelques pas devant moi, me laissant ainsi le suivre sans pour autant être totalement collée à lui. La nuit allait bientôt tomber, et je pouvais admirer à loisir le magnifique coucher de soleil qui projetait ses rayons rosés dans la rue large et dégagée où nous venions de nous engouffrer. Après encore quelques mètres franchis, nous nous trouvions face à un bâtiment à la façade blanche, dont l'homme poussa la lourde porte. Il s'écarta du passage, me laissant entrer avant lui. Le mur était orné de tapisseries diverses, et plusieurs bougies et lampes donnaient à la pièce un aspect chaleureux, agréable. Un homme bien portant se tenait derrière un comptoir miteux. Il releva la tête lorsque la cloche signalant notre entrée sonna. Je m'avançai timidement vers lui, et il me fit un grand sourire. Puis, il aperçu Sunsay, et son visage se transforma en une expression de surprise.

    - Sunsay ... ? Qu'est ce que tu fais ici ... ? Tu n'étais pas censé partir aujourd'hui ... ?

    Je jetai un coup d'oeil à Sunsay. Décidément, il m'intriguait de plus en plus. Qui était-il exactement ? Que me voulait-il exactement ? Tant de questions que je me posais sans en connaitre les réponses. Et cela me révoltait. Mais je ne pu m'apitoyer sur mon sort bien longtemps, car cet homme si intriguant répondit, hésitant.

    - Oui ... euh ... disons c'est compliqué ... Enfin bref ... Cette jeune fille s’appelle Elwyn et elle aura surement besoin d'une chambre, après pour combien de temps le mieux c'est de voir avec elle ...

    Le tavernier me dévisageait bizarrement, comme pour bien vérifier que c'est bien de moi que son ami parlait, que c'était bien moi Elwyn. Je ne baissai pas les yeux, par fierté, il me fit un petit signe de tête, comme pour me dire "enchanté". Puis il reporta son attention sur Sunsay.

    - Ah la la ... Tu peux pas t’empêcher d'aider les gens que tu rencontre ... La garde peut te reprocher tout ce que tu a fait, mais ils peuvent pas te retirer ça ...

    Après encore quelques échanges, durant lesquels j'appris que l'homme qui m'avait amené devait, lui aussi, dormir dans cette auberge, le tavernier se décida enfin à me demander pendant combien de temps je souhaitais rester. A vrai dire, je n'en avais aucune idée, car je n'étais même pas sûre de ce que je voulais devenir... Une citoyenne respectable de Ménéa, cette ville où je venais d'arriver mais qui me passionnait déjà tant, ou bien me contenter d'être une tueuse assoiffée de vengeance ? Ari n'aurait pas voulu ça, je le savais. Mais d'un autre côté, je ne pouvais pas l'abandonner à son triste sort : la mort. Je sentis mes yeux s'humidifier, et je m'empressais donc de présenter une réponse, un peu aléatoire, mais qui me satisfaisait.

    - Je compte rester... Une semaine. Si jamais il s'avère que je doive rester plus longtemps, je vous préviendrai bien assez tôt.

    Je lançai un regard furtif à Sunsay, espérant qu'il ne voyait pas que les sanglots montaient en moi. Je ne pouvais pas lui dire ce qui m'était vraiment arrivé. Impossible. D'une part, je ne le connaissais pas assez, et ne lui faisais pas confiance, d'autre part, qui me disait qu'il ne faisait pas partie de la troupe de ce monstre qui avait ruiné ma vie ? Je devais rester silencieuse, et ne pas montrer mes sentiments. Oui, rester calme, impassible, distante et froide en toute circonstance. Mais je me connaissais assez pour savoir que je ne tiendrai pas longtemps. La blessure était encore béante, et je ne pouvais pas vivre en gardant tout pour moi seule. Certes, pour l'instant, je ne pouvais absolument pas en parler, mais après... ? J'agitai la tête comme pour me débarasser de ses idées stupides. Personne ne me croira, de toute manière. Ne sachant que faire, je restai plantée sans bouger, et lorsque le tavernier me tendit une clé, en me disant "Chambre 209", je prononçai un "merci", à peine audible. Ma main toujours serrée sur ma canne me fit me rendre compte que j'avais l'air ridicule. Mes articulations étaient blanches tellement que je la serrai. Je pris une grande inspiration et tentai de me calmer, de faire comme si je savais exactement ce que je faisais. Peine perdue. Seule, je n'étais rien. Cette vérité me frappa avec l'effet d'un marteau sur mes tempes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunsay l'écarlate

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Sam 8 Jan - 17:05

L'aubergiste avait engagé la conversation avec Elwyn pour savoir combien de temps il devait réserver la chambre. De mon côté, je regardais machinalement la déco, sans chercher quoi que ce soit de précis mais plus pour passer le temps, et laisser un peu d'intimité à la jeune élémentaliste. Une fois la clé de la chambre délivrée à la jeune femme, l'homme se tourna à nouveau vers moi.

" Et toi ... ? Tu reste pour combien de nuit ... ? "
" Humm ... je dirais pas plus de deux ... voire un, tout ça en fonction de si j'arrive à trouver des vivres pour le voyage vers Shaanar "

Le tenancier posa sur le comptoir une clé de chambre dont le numéro était gravé dans l'acier de l'objet. Je récupérais mon passe pour ma chambre avant de jeter un oeil à Elwyn. La jeune femme semblait pensive, voire triste, serrant sa canne contre elle. Je me rapprochais pour lui souhaiter une bonne soirée avant de monter dans ma chambre.

" Bon bah ... Ça a été un plaisir de te rencontrer. Si tu a besoin d'autre chose, questionne l'aubergiste il pourra facilement te renseigner je pense. J'espère que tu appréciera ton séjour à Ménéa ... "

J'avais souris et incliné la tête en guise de bonne nuit, avant de tourner les talons vers l'escalier qui menait aux chambres. Je ne voulais pas paraître envahissant à son égard, et avait décider d'aller directement dans ma chambre. La pièce était sobrement décorée: une chaise avec une table, sur laquelle se tenait un petit vase portant quelques fleurs. Le lit se trouvait collé au mur et la lumière mourante du jour passait à travers les rideaux de la fenêtre. Je posais mon sac de voyage sur la chaise avant de me diriger vers la fenêtre. Ouvrant cette dernière, je profitais de la brise fraîche de la nuit, assis à califourchon sur le rebord de la fenêtre, le dos appuyée sur le montant, l'une de mes jambes pendant dans le vide, suivant un mouvement lent et régulier de va et viens.

La vue qui s'offrait à moi était semblable à celle que j'avais eue plus tôt depuis les toits. Le second étage de cette auberge qui ne payait pas de mine avait une vue au dessus des autres bâtiments en façade et c'était en partie ce qui la démarquait des autres établissements du quartier. Cette ville que j'allais bientôt quitter pour partir en quête de connaissances sur la voie du combat. ces horizon n'avaient plus rien à offrir que je ne connaissait pas déjà. Je soupirais lourdement avant de regarder dans le vide en face de moi. Même si je n'était pas natif de la capitale, j'y avais passé beaucoup de temps et j'avais appris à m'y attacher. Je ne pouvais pourtant pas supporter de rester au point mort en ce qui concernait mes compétences, surtout que j'étais loin d'avoir un niveau parfait dans tous les domaines. Shaanar était réputé pour accueillir des grands aventuriers et surtout proche de ce dernier se trouvais le fameux forgerons ... Lomeris ...

Je restais un bon moment sur la fenêtre, en regardant le ciel étoilé, et réfléchissant à la voie que j'allais prendre après mon départ, qu'elle en serait la nature ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwyn Elethiel

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 24
Localisation : Dans ton... Nez ! XD

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Sam 15 Jan - 11:10

    C'était déjà... Terminé. Cet homme de qui je m'étais tant méfié était déjà parti. J'avais été tellement prudente, sur mes gardes et suspicieuse que je n'avais même pas songé à me renseigner sur la ville, sur lui, sur les habitants... Et je m'en voulais. J'avais tout gâché, une fois de plus. Je le laissai partir, et quand sa silhouette ne fut plus qu'un souvenir dans mon esprit, je soupirai. Je soupirai de honte, honte d'avoir été si froide avec lui, alors qu'il ne songeait qu'à m'offrir son aide. Je remerciai le tavernier, et montai lentement les escaliers qui me conduirait vers cette fameuse chambre 209. J'espérai de tout coeur pouvoir revoir ce Sunsay. Peut-être devrais-je retourner voir la jument blanche ? Et il sera là, m'attendant, comme un parfait prince charmant. Je secouai la tête, et rit silencieusement. Il m'avait en effet bien laissé entendre qu'on ne se reverrait plus.

    Enfin, j'étais devant la porte. Une porte légère et en bois, qui craquerait au moindre assaut. J'introduisis la clé, et dut forcer un peu pour la tourner dans la serrure. Je pénétrais ensuite dans ma chambre, m'attendant à trouver un peu de luxe, chose que je n'avais pas connu depuis très longtemps. Je fus donc assez déçue quand j'aperçus un simple lit au matelas, certes moelleux, une grosse armoire, et une piteuse table de chevet. Je passais outre ce manque de confort, et ouvrit la seconde porte, qui menait aux bains. De l'eau chaude, c'était déjà ça. Après avoir rangé mes maigres bagages, j'ouvris la fenêtre, et respirai profondément l'air frais qu'y s'engouffrait dans mes poumons. Une vague de nostalgie me submergea. En ce moment, les larmes me venaient plus facilement que d'habitude. Les premiers mois après la mort d'Ari et Mia, ou plutôt, leur assassinat, je n'avais versé aucune larme. Je m'étais contenté d'une rage indescriptible, pendant laquelle je ne voyais personne. Puis, la détermination avait refait surface, et j'avais appris à me servir de mon pouvoir. Et depuis que j'étais arrivée à Ménéa, cette détermination qui m'avait sauvée recommençait à me quitter. Le poids de la solitude recommençait à peser sur mes pauvres épaules.

    Qu'allais-je faire maintenant ? Refermer cette fenêtre et dormir ? Ou continuer à regarder la vue imprenable que j'avais de la capitale, sans l'en lasser ? J'avais besoin d'agir, mais que faire ? L'envie de continuer à apprendre, de devenir plus puissante, me tentait, mais jusqu'où devrais-je aller pour ça ? Existait-il quelque part dans le monde, un magicien puissant, capable de me donner la puissance que je recherchais ? Je pourrais ainsi me venger de tout le mal qu'on m'avait fait, et fait à mes amis. Je pourrais enfin vivre en paix, sans avoir peur que cet homme qui avait ruiné ma vie me retrouve. Je ne savais absolument rien de lui, à part qu'il avait détruit l'orphelinat et les personnages importants de ce bâtiment. Pourquoi ? Comment ? Je n'en avais aucune idée. Mais je m'étais juré de le découvrir, coûte que coûte, quitte à y perdre la vie.

    Je commençai à être à bout de forces, mais je ne voulais pas dormir. Seule, dans cette chambre, sans protection, endormie dans un lit confortable pour la première fois depuis deux ans, je constituai une proie facile. Mais je ne pouvais pas résister à l'appel du sommeil. Pendant deux années entières, j'avais dormi n'importe où, une cabane, un lit de paille, un creux dans un arbre... Je m'endormais où je le pouvais. Et maintenant, j'avais du sommeil à rattraper. Beaucoup de sommeil à rattraper, même. Je me décidai donc enfin à fermer la fenêtre, et dès que ceci fut fait, j'eus l'impression d'être totalement seule dans ce monde. Sans les lumières de la ville, je me sentais abandonnée. J'allumai donc les quelques bougies disposées un peu partout dans la chambre, et décidai de me laver. Me débarrasser de cette crasse devenait de plus en plus urgent, et je cédai à cet ultime désir. Je me prélassai un bon moment dans ce bain bouillant, puis en sortit enfin. Là, j'enfilai une des tenues déchirées que j'avais quand même réussi à emporter lors de ma fuite, et me glissai dans les draps frais du lit. Je le sentais, la nuit allait être longue, et je devrais attendre un bon moment avant de m'abandonner au sommeil...

    Je me réveillait au moindre bruit, le bruit d'envol d'un oiseau nocturne, les paroles des passants qui marchaient au pied de l'auberge, les craquements du vieux plancher... J'étais en état d'alerte, sur mes gardes. Je pensais à ceux qui m'avaient quitté, Ari, Mia, puis Sunsay... Et tout cela par ma faute. J'avais été stupide. Il n'y avait aucun autre mot possible. Égoïste, j'étais égoïste. Je ne pensais qu'à ma propre survie, sachant très bien que je n'avais pas la force de mettre fin à mes jours. Et je voulais à mon tour tuer, alors que je savais très bien que ni Ari, ni Mia ne désireraient que je fasse ça pour eux. Je n'allais m'attirer de que des ennuis, j'en étais consciente, et pourtant... Je l'avais juré.


/HRP/ Je crois qu'on peut dire que c'est terminé, maintenant, non ? /HRP/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur



Messages : 353
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   Sam 15 Jan - 11:54

Alors...

Elwyn: Une moyenne de 40 lignes par messages (200 xp), lignes passées et paragraphes(+40), tous les critères de notation du scénario sont accomplis(+40).
Résultat: 280 points d'expérience.

Sunsay: Une moyenne de 27 lignes (125 xp), lignes passées et paragraphes(+40), tous les critères de notation du scénario sont accomplis(+40).
Résultat: 205 points d'expérience.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite des Commerces. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite des Commerces. [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrion rpg :: Archives :: Archives v1-
Sauter vers: