Forum rpg fantastique. Ecrivez votre histoire et entrez dans l'histoire!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Suzaku. [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaname Kuran

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/11/2010
Age : 24
Localisation : Nul part et partout.

MessageSujet: Suzaku. [Terminé]   Ven 21 Jan - 22:35

Aucune lumière n'éclairait ma voie et, bien que j'aie arpenté les ruelles de Ménéa de nombreuse fois, je trouvais le moyen de me perdre. De plus les chants des troubadours ne voulait pas me quitter et ils passaient, inlassablement, au travers de mes pensées m'empêchant de me concentrer sur les vestiges des plans de la ville qui hantaient les abysses de mon cerveau. Rien hormis la complexité des canons à énergies ne fut trouvé. Pour les recherches, je suis un génie, mais pour l'orientation ... Je crois bien que je ne vaux pas mieux qu'un nouveau né. Néanmoins, ne jamais abandonner est une vertu pour réussir dans la science alors, je ferais de même. L'abandon arriva rapidement, car je n'avais fait que m'enfoncer dans les ruelles malfamées. Je devais demander de l'aide si je souhaitais m'en sortir. Surtout avec les habitants de ces lieux ... Un coup de poignard peux vite arriver.

Un bruit me fit sursauter. L'auteur ne se fit pas attendre et il s'avança lentement vers moi en sortant ces lames. Ces habits noirs augmentaient l'intensité de sa malveillance. Le sourire carnassier qu'il m'envoya aurait pu me faire vaciller. Il aurait pu ... Dommage que ce n'était qu'un gros matou noir fouillant les vestiges des repas humains pour ce faire un petit casse-croûte. Il me contempla pendant un bref instant puis, il retourna à sa tâche. Il semblait que je n'étais pas à son goût. Enfin, cette rencontre ne m'avançait pas tellement et je me remettais donc en quête d'une gentille âme pour m'aider. Chose que l'on ne trouve pas dans ces quartiers à la vue des coups que j'ai reçus lorsque je demandais mon chemin.

Une heure passa et j'étais toujours perdu. Je dirai même plus, complètement et irrévocablement paumé ! N'en pouvant plus, je m'asseyais contre un vieux puits délabrer. Quand j'y repense, j'avais eu de la chance de ne pas le faire s'effondrer. Les minutes passèrent et un état de somnolence s'immiscer peu à peu en moi. Mes paupières se fermaient lentement ... Soudain, un bruit de métal frottant contre du tissu retenti. D'un bond, mal contrôlé, je m'étalais. Un nuage de poussière s'éleva, m'empêchant de discerner mon futur agresseur. S'il croyait que j'allais rester allongé pour qu'il m'achève facilement, il se trompait ! Pour ne pas reproduire mon magnifique « étalage », je prenais mon temps pour me relever. Le nuage s'était dissipé me laissant apercevoir la masque que mon ennemi porté. Un assassin ! Il ne manquait plus que ça... Le noble n'avait pas dû apprécier mon obtention de l'andarium. Pfff ! Je n'allais pas mourir pour un truc si banale ! Mon regard analysa rapidement le terrain et je pus apercevoir ce que je cherchais. Bien. Ma victoire était assurée. Jouer avec les gens est le passe-temps le plus merveilleux que j'ai trouvé. Cet assassin allais m'amuser un peu ...


« -Ah ! Un assassin, hurlais-je effrayé, et en plus de la Main Noire. Je suis fichu … A l'aide, au secours !

-Personne ne viendra te sauver, susurra-t-il, mais si tu me supplies je métrais fin à ta vie rapidement.

-Pitié... Ne me faites pas de mal … Je vous en supplie, répondis-je en chevrotant.

-Ah ah ah ! Risible petit insecte … Ma lame va te perforer et vider tes tripes sur le sol. Tu pourras contempler ta mort. Ne suis-je pas généreux, l'ironie était à son apogée. »

Il s'avança de quelques pas et je fis mine d'être terrifié au point de me recroqueviller. Sa joie devait être à son apogée et son sang devait bouillir d'un intense bien être. Le rafraichir, je me devais. Il se stoppa net en me voyant me relever et lui sourire avec mépris.

« Tu croyais vraiment me faire peur ? Toi, Alan Spacer ? Un assassin de bas-étage n'ayant jamais réussi à abattre d'autre homme que des bouseux ne savant pas se servir d'un bâton ... Je sais tout sur toi. Le fait que tu as abattu tes parents et tu t'es coupé l'index pour expier ce crime. Laisse moi rire! »

Je le sentais tressaillir à l'énoncé de toutes ces informations. Le doute devait l'assaillir à la vue de ces donnée connue de ma part. Néanmoins, son hésitation ne fut pas longue et il chargea. Je claquais des doigts et une lame vint séparer les bras du corps de l'assassin. Le nouveau venu, se posta à côté de moi. La phrase qui sortit de sa bouche était plein de dégoût:

« Je devrais t'achever immédiatement sale chien ! »

Puis, il s'agenouillait dans ma direction et enchainait :

« Sire Lelouch, j'ai accompli ma mission et je reviens vers vous pour vous défendre. »

Cet arrivant portait une combinaison majoritairement blanche. Les manches et le thorax était d'un bleu très foncé. Des motifs en ors parsemaient cet habit lui donnant, ainsi, un raffinement étonnant. Des gants de combat, composés de la même façon que la tenue, protéger ses mains des chocs. Des cheveux marron en batailles peuplaient sa tête. L'épée posée devant lui, il m'observait un regard, vert, déterminé. Il attendait mes ordres. Je les lui offrais :

« Susaku, n'emploie pas le terme sire ... Nous sommes amis et tu n'es pas mon sujet. Merci de m'avoir sauvé, encore une fois. Il allait me couper, mais je reprenais. Je sais, je suis le premier à t'avoir sauvé, mais ce n'est pas une raison. Trêve de bavardage. J'ai hâte d'entendre tes rapports alors, ne faisons pas attendre notre hôte plus longtemps. Ton épée. »

Immédiatement, il me tendit sa lame. Je m'en emparais et je m'approchais de l'assassin avec la même envie de le faire souffrir que celle qu'il avait nourri envers moi. Je commençais donc par lui ouvrir l'estomac pendant que Susaku l'empêchait de hurler. La séance de torture ne dura pas longtemps à la quantité de litres de sang que c'est moignons avaient crachoté. Mais je ne m'arrêtai pas là. Avec mon ami, nous avons déplacé le corps jusqu'au jardin du noble Andar. A la vue de ce cadavre, son moral chuterait et il ne pourrait rien dire par manque de preuve et au risque de finir dans l'endroit où il souhaiterait me voir croupir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur



Messages : 353
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: Suzaku. [Terminé]   Sam 22 Jan - 11:15

Alors...

170 xp aquis. Attention cependant aux fautes de conjugaison qui n'est parfois pas la plus adaptée à la situation.

Note: par cet acte, vous attirez l'attention de Damnes Sombrelune. Continuez sur cette voie et il daignera peut être vous contacter.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Suzaku. [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrion rpg :: Archives :: Archives v1-
Sauter vers: