Forum rpg fantastique. Ecrivez votre histoire et entrez dans l'histoire!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le combat forge l'esprit ! [ Solo - Terminé ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sunsay l'écarlate

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Le combat forge l'esprit ! [ Solo - Terminé ]   Mar 8 Fév - 15:01

Solstus. J'avais mis la main sur un véritable trésor de forgeron en allant au fond de ce lac. Même si cette dernière ne payait pas de mine avec sa lame en mousse, je pouvais ressentir qu'elle n'était pas une épée commune et qu'elle recelait une grande puissance. Le problème, c'est que les essais que j'avais pratiqué avec s'étaient tous soldés par le même résultat: L'arme de légende n'en avait fait qu'à sa tête et ne voulait plus bouger dès que l'intention de m'en servir au combat me passait par la tête. Et encore, l'allure ridicule qu'elle arborait actuellement cachait profondément dans la mousse marine que je n'avais pas retiré de peur que ce soit la lame en elle même. Je me dirigeais donc vers la masure du forgeron pour en savoir plus sur cet étrange phénomène, qui pour le moment me faisais paraître cette info pour une grosse arnaque. Je me contentais pour le moment de la porter dans le dos, coincée dans ma ceinture, observé d'un regard amusé par les passants que je rencontrais. La porte de la forge me faisais face et je redoutais d'à nouveau "discuter" avec Loméris. il fallait dire que vu les test qu'il m'avais fait passé pour un artéfact en mousse me restais un peu en travers de la gorge. Surtout pour quelque chose qui me soit moins utile qu'un sabre de bois, qui lui peut au moins servir à taper.

~

" Et voila toute l'histoire ... Si tu pouvais m'éclairer sur la chose, je serais pas mal intéressé ... vu que j'ai quand même failli y passer ... "

Lomeris avait écouté mon histoire tout en observant attentivement l'objet que j'avais ramené avec un air septique. Il commença alors à lancer quelques boutades sur ma trouvaille avant de redevenir sérieux sur la marche suivre.

" Hum ... Je pensais que tu t'étais trompé d'épée au fond du lac en la voyant arriver, mais d'après ce que tu m'a dit, elle n'a pas voulu combattre ... Et ça c'est propre aux grandes lames, qui choisissent d’obéir ou non en fonction de leur utilisateur. Donc sur ce point, t'a forcément trouvé ton bonheur ... Pour ce qui est de l'atteindre ... c'est autre chose ... "

Le forgeron m'expliqua rapidement que l'épée déciderais d'elle même si elle voulait être utilisée ou non et qu'il faudrait que je le mérite. Le plus rapide, était de tenter de s'en servir à répétition, jusqu'à ce qu'elle accepte de bouger quand je voudrais la brandir. Le tout bien évidement en imbibant mes main de mon élément, afin que cette dernière s'habitue à mon énergie naturelle et au combat. Combat que Lomeris allait se faire un plaisir de simuler, me lançant quelques uns de ses marteaux que je serais sensé dévier avec l'arme de légende. D'après lui, les prémices de la maîtrise de ce type d'arme se déclenchaient souvent dans l'urgence o dans des situations désespérées dans lesquelles le porteur remettais sa vie entière sur l'artéfact, qui lui octroyait momentanément un peu de sa puissance.
Une fois mes pieds fixés au sol, pour m’empêcher d'esquiver instinctivement, je commençais à lever ma main pour aller chercher le manche de la grande lame. À peine effleuré, cette dernière trancha ma ceinture et tomba au sol, manifestant assez distinctement son mécontentement quand au fait que je pense l'utiliser. Oubliant la honte de la situation, je nouais ma ceinture avant de la lever devant moi, tentant d'effacer de mon esprit le fait que je comptais dévier les marteaux du forgeron avec. Le premier fusa et à peine avais-je entrevu le mouvement du marteau que la lame devint lourde et toucha le sol lourdement. Surement aussi lourdement que le marteau sur mon visage. Un filet de sang venait de toucher le tatami du dojo et j'en essuyais la source avec le dessus de la main droite. Mais ce n'était pas pour autant que le forgerons s’arrêtait de lancer ses outils dans ma direction. Au bout du dixième coup, je mettais genoux à terre, tentant de reprendre mon souffle sous l'effet de la douleur. Le maître forgeron se stoppa alors, laissant tomber lourdement un de ses marteau au sol.


" Bon ... Je pense qu'on va s’arrêter là pour aujourd'hui sinon tu va finir par décéder sur place et j'ai pas franchement envie de sortir ton corps sans vie. "
" ... non ... "

Le son avait été à peine audible, je répétais alors d'une voix un peu plus claire et me relevais péniblement, m'appuyant sur l'arme que je tentais de maîtriser, ou plutôt de brandir quand l'envie m'en prenais, et, haletant, je la levais à nouveau devant moi, tentant d'occulter la douleur en vidant mon esprit. Il n'y avait aucune chance pour que j'abandonne aussi facilement. Il pouvait me balancer ses marteau dans la tronche à longueur de journée, je me serais relevé, encore et encore, jusqu'à ce que mêmes mes jambes ne puissent plus me supporter. Lomeris semblait comprendre ce que je souhaitait, et ramassait quelques marteaux éparpillés avant de se remettre en position. De nouveau, l'acier fusait vers moi et je me démener pour lever cette arme qui se faisait de plus en plus lourde, la fatigue aidant. Peu à peu, j'atteignais un seuil de douleur tel que je n'avais plus la moindre pensée qui me traversais l'esprit. Une seule chose me préoccupais, lever cette lame. Pas même pour dévier la trajectoire des outils qui volaient en ma direction, seulement la lever devant moi. La douleur m'avais plongé dans un état second, sans la moindre pensée parasite, la douleur elle même s’effaçant sur mon inconscience passagère. Donc coup, Solstus devint légère, bien plus qu'elle ne l'avait jamais été, et emporté par ma force, s'était levé dans un arc de cercle, manquant de peu l'une des enclumes volantes. Cette dernière me frappa au torse, m'arrachant un filet de sang et achevant ma chute en arrière, déjà bien amorcée par le mouvement de l'épée. Je me retrouvais au sol, à peine assez de force pour garder fermé ma main sur la garde de l'épée légendaire, voyant dans un flou total Lomeris qui tentait de communiquer mais peine perdue avec les bourdonnements qui sonnaient dans ma tête. Bientôt, tout devint noir, rappelant vaguement mon premier combat contre le forgeron, ... la douleur lancinante en moins ...

~

Je me réveillais en sursaut, avant de me prendre les côtes. Cet entrainement ne semblait pas de tout repos, en même temps, il n'était pas non plus se développer aussi vite habituellement. En face de moi, Soltus était appuyée contre le mur, surement déposée ici par le forgeron. À sa vue, j'eu comme un flash: moi, brandissant Solstus dans un ultime effort avant de m'écrouler. Même si niveau précision cela laissait carrément à désirer, j'avais la certitude d'avoir au moins une fois réussi à lever cette lame de légende. Au loin, j'entendais les coups de marteaux sur l'enclume. Répétés et réguliers. Je me rallongeais un peu, laissant mes pensées diverger, tout en me faisant bercer par ce son. Je me réveillais alors en pleine nuit, cela faisait surement un bon moment que le forgeron avait arrêter de s'adonner à son art. en réalité je n'en savait pas grand chose, je n'avais pas la moindre idée du temps que j'avais passé endormi. Je me levais péniblement, me tenant les côtes avec mon bras droit, alors que le gauche se saisissait de Solstus pour s'en servir d'appuis. L'impression de légèreté ressentie plus tôt, avait disparue et la lame recouvrait le poids que je lui avait toujours connu. Le dojo était vide lui aussi, j'avais été installé dans ce qui pouvait être une alcôve accolée à ce dernier. Au sol, on pouvait encore discerner les affres de mon dernier combat: Celui qui m'opposais à l'arme que je tenais entre les mains, et à en juger par la largeur de la tache, ce n'étais pas moi qui avais mené ...

* Pourquoi ... ? Qu'est ce qui change de d'habitude ... ? *

Tout en pensant, je brandissais l'épée, faisant quelques exercices de base de sabre. Tout semblait normal: L'épée se comportait comme une arme tout ce qu'il y avait de basique, si on faisait fit de sa taille démesurée, et j'arrivais à la manier comme je l'entendais. Un bruit attira mon attention depuis l'ombre et quelque chose vola dans ma direction. D'instinct, je le tranchais en deux, gardant mon regard posé sur la provenance de l'objet.

" Eh bah ... Moi qui me disais que tu aurais peut être un petit creux au réveil ... C'est comme ça que tu m’accueille ... ? "

Lomeris sortais alors de l'ombre, un plateau de fruits dans les mains. Au sol, La pomme que j'avais tranché net.

* Minute ... Tranchée ... ? *

Je regardais ma main gauche, hébété. Je tenais fermement la garde de l'épée, cette lame que j'avais tant de mal à brandir jusqu'alors quand il s'agissait de me défendre, et là, elle n'avait même pas ralenti mon mouvement, alors que je me méfiais du projectile. J'avais donc enfin brandis cette lame pour ma défense. Lomeris avait lui aussi percuté en me voyant réagir ainsi. Mon entrainement commençait à porter ses fruits ... sans mauvais jeux de mots.

~

J'étais resté ainsi quelques temps sur place, profitant du savoir du forgeron pour m’entraîner à utiliser Solstus en combat. Au bout de quelques semaines, Cela ne me posais pas plus de problème de l'utiliser que d'utiliser mon sabre habituel, si ce n'est que je devais faire attention à la portée de l'arme qui était bien plus grande que ce dernier. Sur le départ, Lomeris m'avais interpellé.

" Tu sait maintenant t'en servir, mais pas utiliser son plein potentiel. J'ai entendu dire que ces épées finissaient par développer leur capacités à mesures qu'elles s'habituaient à leur maître. Il va te falloir être patient ..."

Je rangeais alors Solstus dans le fourreau de cuir que j'avais eu largement le temps de fabriquer durant mon entrainement, tout en acquiescer de la tête aux dires de Lomeris. Il m'avais également informé que les Solaris étaient au courant de plus d'informations quand à la manière de déverrouiller ces talent latents. Mais mon voyage ne me mènerais pas dans cet endroit dans l'immédiat. Je ne me devais pas de voyager uniquement dirigé par une "simple" lame, mais comme il l'était prévu au départ: par mon instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur



Messages : 353
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: Le combat forge l'esprit ! [ Solo - Terminé ]   Ven 11 Fév - 21:01

Et bien cela fait en tout 280 points d'expérience! Si ça continue on va devoir t'imposer un barème unique à toi seul...Bref, une partie de l'entrainement au maniement des Grandes Epées est désormais réalisé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le combat forge l'esprit ! [ Solo - Terminé ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» [Rang 2]Wanted Water - Combat pour le troisième badge ! [Terminé]
» Et le combat cessa faute de combattants [Terminé]
» Approvisionner la Forge des Enfers [solo Rogos]
» Un sombre complot [Illumina, Ision, Esprit, Ash] [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrion rpg :: Archives :: Archives v1-
Sauter vers: